Lettres (Maktûbât) de Djélâl-ed-dîn Roûmi (Extrait)

arbrereflet« La Croix et les Chrétiens, d’un bout du monde à l’autre,
Je les examinai : Il n’était pas sur la Croix.
J’entrai dans le temple [hindou], dans [la vieille pagode] :
Nulle trace n’apparaissait là.
J’allai vers les monts de Hérat et Kandahar ;
Je regardai : Il n’était ni sur les cimes, ni dans le val…
Je poursuivis ma quête jusqu’à la Ka‘ba :
Il n’était pas dans ce lieu, but des jeunes et des vieux.
J’interrogeai à son sujet Avicenne :
Avicenne lui-même n’était pas en mesure de me répondre…
Je plongeai mon regard en mon propre cœur :
Là je Le vis ; Il n’était nulle part ailleurs »

Lettres  (Maktûbât) de Djélâl-ed-dîn Roûmi
 
 
0
PDF    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Roumi, Soufisme, Spiritualité | Tagged , | Leave a comment

L’universalisme – Ethique du soufisme

soufisme01L’amour est la valeur fondamentale de la vie et le seul véritable barème pour en mesurer l’évolution. Toutes les autres valeurs (intelligence, science, langage, technique, systèmes, conscience, connaissance, art, philosophie) lui sont subordonnées. Toutes les grandes spiritualités arrivent à la conclusion selon laquelle le « principe créateur » est l’amour. Ainsi, toutes les autres règles de la religion ne sont en vérité que des véhicules capables de nous amener aux pieds de cette valeur souveraine qu’est « l’amour absolu ».

Il est évident qu’il y a une grande différence (« qualitativement » parlant), entre l’amour primaire (manifesté par le désir), et l’amour universel. Comme l’écrit Platon, il y a un abîme entre « l’amour » superficiel et charnel représenté par l’Éros et l’amour du vrai selon Socrate, cristallisé dans la contemplation du Beau en soi, de la beauté divine et éternelle.

En nous appuyant sur la progression du banquet de Platon, l’amour atteint son apogée avec le sage, l’éveillé, le saint, plongeant ainsi dans l’amour absolu. Cet amour est le reflet de celui de son Seigneur. C’est-à-dire aimer TOUT HOMME quelle que soit son origine et quels que soit ses défauts.

L’amour dans l’éducation spirituelle en islam fait partie de ce corpus universel. Il incite le disciple à chercher la foi aux belles choses, aux beaux sentiments et aux actes remarquables à notre propre échelle si ce n’est celle de l’humanité. Cette dernière qui devrait être représenté par un seul parti celui de l’humanité respectueuse des droits et devoirs de chacun dans sa propre communauté.

Pour lire la suite >>> Cliquez ici

0
PDF Creator    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Enseignements, Islam, Soufisme | Leave a comment

Chants soufis de la Tariqa Qadiriyya Boutchichiyya

 

0
PDF Writer    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Invocations, Islam, Non classé, Pratique de l'Islam, Soufisme, Spiritualité | Leave a comment

Malheur a vous ! C’est ceci l’héritage du Prophète

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) passa dans le marché à Médine, il s’y arrêta et dit: « Ô les gens du marché ! Comme vous êtes incapable ! ».
Ils ont dit: Pourquoi Ô Abou Houreira ?
Il répondit: « L’héritage du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) est en train d’être partagé et vous êtes ici ! N’allez vous pas y aller afin de prendre votre part ? ».
Ils ont dit: Dans quel endroit cela se passe t-il ?
Il répondit: « À la mosquée ».

Alors ils partirent précipitamment et Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) les a attendu jusqu’à ce qu’ils reviennent et il leur a dit: « Qu’avez vous ? ».

Ils ont dit: Ô Abou Houreira ! Nous sommes partis à la mosquée et nous y sommes entrés mais nous n’avons rien vu qui soit partagé.
Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) leur dit: « N’avez vous vu personne dans la mosquée ? ».
Ils ont dit: Si, nous avons vu des gens qui priaient, des gens qui lisaient le Coran et des gens qui se rappellaient le halal et le haram (*).
Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) leur a dit: « Malheur a vous ! C’est ceci l’héritage du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) ».

(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°83)

(*) C’est à dire qu’ils étudiaient la science, quelles sont les choses permises, quelles sont les choses interdites…

0
Word To PDF    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Enseignements, Hadith, Pratique de l'Islam, Prière - Salah, Rappels | Leave a comment

Centre Culturel Taqwa de Jumet : Appel aux dons

Vous êtes sollicité aujourd’hui pour le projet de la construction d’un Centre Culturel dans la ville de Jumet à Charleroi

Des hommes et des femmes, âgés entre 20 et 40 ans, habitants tous la commune (de Jumet), ont décidé d’unir leur force pour mettre sur pied ce projet, qui sans l’aide d’Allah n’aboutira pas.

L’ensemble du projet, ne peut pas être estimé à l’euro prêt. Il faut savoir que les bénévoles du projet passent de nombreuses heures de leur temps quotidien à chercher après un lieu où il pourrait établir leur projet dans le respect de tous et surtout en répondant aux besoins de tous. Si ils se tournent vers vous, c’est qu’il est possible que vous soyez le sabab, le moyen à ce que ce projet se termine au plus vite! En effet, il faut battre le fer tant qu’il est encore chaud.

En effet, nos frères de l’association française « Barakacity » ont récolté 1,000,000€ en un mois ! Nos frères de « Muslim Rangers » ont récolté 50,000€ en une semaine ! Allahou Akbar, Allahou Akbar, Allahou Akbar, les mots ne suffisent plus.

Voilà plus concrètement notre objectif : finaliser le projet endéans le premier anniversaire de la création de l’Asbl. En effet, l’Asbl « Taqwa » fut créée en février 2013, en 7 mois d’existence, le Centre Culturel, grâce aux donateurs, à récolté plus de 25.000€. Ceci représente un peu moins de 25% (hors frais) de ce que représente le prix d’un bien immobilier à Jumet. Nous vous sollicitons pour réunir les 75 autres pourcent.

Au vue des exploits réalisés par les associations ou groupe cité ci haut, nous ne pouvons imaginer que la Communauté ne réponde à notre appel!

Les coordonnées :

N° de téléphone : +32(0)487/366.207

Compte bancaire: BE62-0688-9682-6661

Adresse e-mail : asbltaqwa@gmail.com

Page Facebook : www.fb.com/asbltaqwa

Site internet : http://asbl-taqwa.tumblr.com/

 

0
PDF Download    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Actualité, Divers, Islam, Partage - Soutien, Pratique de l'Islam | Leave a comment

Aid El-Kebir ou Aid Al-Adha

 

Ibn ‘Abbâs (que Dieu l’agrée) rapporte que le Prophète – Paix et salut d’Allah sur lui – a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours.» Les Compagnons dirent : « Même pas le Jihâd ? » Il dit : « Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien (i.e. qu’il y perdrait sa vie et sa fortune). » Rapporté par Al-Bukhârî.

Le Prophète (paix et salut soient sur lui) dit: «Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d’Arafa (9 Dhul-hijja) expie les péchés commis pendant l’année précédente et l’année suivante et pour que le jeûne du jour d’Ashoura (10 Muharram) expie les péchés commis pendant l’année précédente. » (Rapporté par Mouslim, 1162)

Le jeûne du jour de ‘arafat

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’après Abou Qatada (qu’Allah l’agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Le jeûne du jour de ‘arafat, j’espère d’Allah qu’il expie l’année qui suit et l’année qui précède».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1010)

D’après Qatada Ibn Nu’man (qu’Allah l’agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Celui qui jeûne le jour de ‘arafat, il lui est pardonné une année devant lui et une année derrière lui».
(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1011)

D’après Sahl Ibn Sa’d (qu’Allah l’agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Celui qui jeûne le jour de ‘arafat, il lui est pardonné le péché de deux années de suite».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1012)

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Celui qui jeûne ‘arafat, il lui est pardonné une année devant lui et une année derrière lui et celui qui jeûne ‘achoura il lui est pardonné une année».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1013)

D’après Said Ibn Joubayr (qu’Allah l’agrée), un homme a interrogé Abdallah Ibn Omar (qu’Allah l’agrée) concernant le jeûne du jour de ‘arafat. Il a dit: «Lorsque nous étions avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui), nous lui donnions l’équivalent du jeûne de deux années».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1014)

Règles et bienséances de l’Aid Al-Adha (Aid El-Kebir)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Prendre un bain rituel (le Ghousl) :
une des bonnes manières qu’il convient de respecter lors du jour de l’Aïd est de prendre un bain rituel avant de se rendre à la prière. On rapporte que Sa’îd Ibn Jubayr a dit : « Trois choses sont recommandées le jour de l’Aïd : la marche (vers le lieu de prière), prendre un bain rituel et manger quelque chose avant de sortir (s’il s’agit de l’Aïd al-Fitr). »

Manger (ou pas) avant de sortir :
il ne faut pas se rendre au lieu de prière le jour de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes. Le hadith rapporté par Al-Bukhârî selon Anas Ibn Mâlik stipule : « Le Messager de Dieu (paix et bénédictions sur lui) ne sortait jamais le matin de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes et il en mangeait un nombre impair. » En ce qui concerne l’Aïd al-Adhâ, il est recommandé de ne pas manger avant la fin de la prière lorsqu’il s’agit de manger la viande du sacrifice.

Participation des femmes :
Oum ‘Atiya (qu’Allah l’agrée) a dit: «Il fût ordonné aux jeunes filles comme aux plus âgées de participer aux prières des 2 fêtes pour voir ce bienfait, quant à celle qui avait ses règles elle se tenait un peu à l’écart». (Rapporté par Al-Boukhari, Mouslim)

Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) a dit: «Je suis sorti avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) les jours du Fitr et d’Al-Adha, il a fait la prière puis le sermon, puis il se dirigeait vers les femmes pour les exhorter et leur ordonner de faire des aumônes». (Rapporté par Al-Boukhari)

Le takbîr le jour de l’Aid :
C’est un des plus importants actes recommandés de ce jour. Ad-Dâraqutnî et d’autres ont rapporté que lorsqu’Ibn ‘Umar (qu’Allâh l’agrée) sortait le jour de l’Aïd al-Fitr ou de l’Aïd al-Adhâ, il s’appliquait à faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’imam.
Le fait de dire :
« Allâhou Akbar Allâhou Akbar Allâhou Akbar ! lâ ilâha illa Allâh ! Allâhou akbar Allâhou Akbar walillâh il-hamd »
Qui veut dire :
« Allâh est le plus Grand, Allâh est le plus Grand, Allâh est le plus Grand, il n’y a de Dieu si ce n’est Allâh, Allâh est le plus Grand, Allâh est le plus Grand, et toutes les louanges sont à Allâh »

Se féliciter mutuellement :
Les musulmans pourront échanger leurs voeux et peu importe la forme. Ils peuvent, par exemple, dire « Taqabbal-Allâhu minnâ wa minkum » (qu’Allâh agrée nos bonnes actions et les vôtres). Jubayr Ibn Nufayr a dit : « Au temps du Prophète (paix et bénédictions sur lui) lorsque les musulmans se rencontraient le jour de l’Aïd, ils disaient « Taqabbal-Allâhu minnâ wa minka » » (Rapporté par Ibn Hajar).

Porter ses plus beaux vêtements :
Jâbir (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) avait une cape qu’il portait le jour de l’Aïd et le vendredi. » Al-Bayhaqî a rapporté qu’Ibn ‘Umar portait ses plus beaux vêtements le jour de l’Aïd, les hommes pouvaient alors montrer les plus beaux vêtements qu’ils possédaient lorsqu’ils sortaient pour la prière.

Changer de chemin en revenant du lieu de prière :
Jâbir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) empruntait un chemin différent en revenant de la prière de l’Aïd. (Rapporté par Al-Bukhârî).

 

0
PDF    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Aïd, Enseignements, Hadith, Pratique de l'Islam | Leave a comment

La fin du mois de Ramadan «Aïd Al Fitr »


le premier jour du mois de Chawal 1434 correspond au jeudi 08 août 2013, jour de l’Aïd Al Fitr, marquant la fin du Ramadan, pour toute la communauté musulmane de Belgique.

L’Aïd Al Fitr est un moment de partage et d’ouverture vers l’autre, quelle que soit sa confession ou philosophie.

Nous adressons noss meilleurs voeux à toute la communauté musulmane de Belgique ainsi qu’à travers le monde et invitons les musulmans à œuvrer pour la paix, le dialogue et la solidarité.

 

0
PDF Creator    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Pratique de l'Islam, Ramadan | Leave a comment

Ramadan Moubarak

 Le Centre Islamique et Culturel de Belgique et l’Exécutif des Musulmans de Belgique ont annoncé que le Ramadan débutera mercredi 10 juillet 2013.

 

A tous Frères et Soeurs en Islam Ramadan Moubarak.

Qu’Allah accepte notre jeûne et nos actes d’adoration durant ce mois.

Amine

 

Multiplions les invocations pour nos Frères et Soeurs qui souffrent à travers le monde.
Que l’exemple de notre bien aimé Prophète (PBSL) et  des nobles prédécesseurs (PSE) nous apportent la sagesse afin ne pas offrir aux ennemis d’ Allah le bois pour alimenter le bûcher où ces serviteurs du mal souhaitent voir brûler Ses humbles serviteurs, malgré nos imperfection mettons tout en oeuvre pour nous améliorer et ainsi être des exemples même si imparfaits.

0
PDF Writer    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Ramadan | Leave a comment

Le dernier sermon du Prophète Mohamed (sws), au Mont ‘Arafat

 

« Ô peuple ! PCali-muhammadrêtez-moi une oreille attentive, car je ne sais pas si je serai encore parmi vous l’an prochain.
Alors, écoutez ce que je dis avec beaucoup d’attention et transmettez ces mots à ceux qui ne pouvaient être présents aujourd’hui.

Ô peuple ! Tout comme vous considérez ce mois, ce jour, cette cité sacrée, considérez aussi la vie et la propriété de tout Musulman comme sacrées. Rendez les biens qu’on vous a prêtés à leurs propriétaires de droit. Ne faites de mal à personne de façon à ce qu’on ne vous fasse pas de mal. Souvenez-vous qu’un jour vous rencontrerez votre Seigneur et Il vous demandera des comptes sur vos actions en ce monde. Dieu vous a interdit l’usure.
Alors, toute obligation usuraire doit désormais être annulée. Votre capital est à vous. Vous n’infligerez ni souffrirez d’aucune iniquité. Dieu a jugé qu’il n’y devait pas y avoir d’intérêt et que tout intérêt du à Abbas Ibn ‘Abd ‘Al Muttalib doit être annulé.

Tous les droits (à la vengeance) découlant des homicides de la période pré-islamique sont désormais annulés et les premiers que j’abolis sont ceux qui découlent du meurtre de Rabiah Ibn Al Harith.

Ô peuple ! Les incroyants jouent avec le calendrier afin de rendre permissible ce que Dieu a interdit et interdire ce que Dieu a permis. Selon Dieu, les mois sont au nombre de douze. Quatre d’entre eux sont saints. Trois d’entre eux sont successifs et un survient entre les mois de Jumada et de Shaban.

Faites attention au Diable, pour le bien de votre religion. Il a perdu tout espoir de vous égarer par les grands péchés, alors faites attention de le suivre dans les petits péchés.

Ô peuple ! Il est vrai que vous avez des droits sur vos femmes, mais elles ont aussi des droits sur vous.
Souvenez-vous que vous les avez prises comme femmes seulement avec la permission et de Dieu et en remplissant un pacte avec Lui. Si elles vous restent fidèles, alors il leur revient le droit d’être nourries et vêtues dans la gentillesse. Traitez bien vos femmes et soyez gentils avec elles, car elles sont vos partenaires et vos assistantes dévouées. Et c’est votre droit qu’elles ne fréquentent pas des gens que vous n’approuvez pas, ainsi que de ne jamais être infidèles. O peuple ! Écoutez-moi avec sincérité. Adorez Dieu, accomplissez vos cinq prières quotidiennes, jeûnez pendant le mois du Ramadan et donnez de votre bien en Zakat (charité). Faites le Hajj (pèlerinage), si vous le pouvez.

Toute l’humanité descend d’Adam et Eve. Un Arabe n’est pas supérieur à un non-Arabe et un non-Arabe n’est pas supérieur à un Arabe. Un blanc n’est pas supérieur à un noir et un noir n’est pas supérieur à un blanc – seulement par la piété et la bonne action. Sachez que chaque Musulman est le frère de chaque Musulman et que les Musulmans constituent une fraternité. Le bien d’autrui n’est pas légitime pour un Musulman excepté celui que son frère lui donne de plein gré. Alors, ne vous faites pas d’injustice à vous-mêmes. Souvenez-vous qu’un jour vous rencontrerez Dieu et répondrez pour vos actions en ce monde. Alors faites attention ! Ne vous égarez pas du chemin de la piété après mon départ.

Ô peuple ! Aucun prophète ou messager ne viendra après moi et aucune nouvelle croyance ne naîtra. Raisonnez bien alors, O peuple, et comprenez les mots que je vous transmets. Je laisse derrière moi deux choses : le Coran et ma Sounna et si vous les suivez, vous ne vous égarerez jamais.

Tous ceux qui écoutent devront transmettre mes paroles aux autres et les autres, à d’autres encore, de façon à ce que les derniers comprennent mes paroles encore mieux que ceux qui m’écoutent directement. Sois témoin, O Dieu, que j’ai transmis Ton message à Ton peuple ».

 

0
Word To PDF    Envoyer l'article en PDF   
Posted in Conférences - Prêches, Enseignements, Islam, Pratique de l'Islam, Prophète, Rappels, Spiritualité | Leave a comment

30 conseils relatifs à la repentance et au repentant

 
Le Repentir Sincère : Doit remplir cinq conditions (pour être accepté), qui sont :

  1. La Sincérité envers Allah, le Très-Haut : la personne doit le faire seulement pour Allah et dans la recherche de Sa récompense et le salut de Sa punition.
  2. Le Remords : pour le péché qui a été commis, au point qu’il soit triste pour ce qu’il a fait et souhaite ne l’avoir jamais fait.
  3. Arrêter : de commettre le péché immédiatement. Si le péché était contre Allah, donc il doit (1) arrêter de le faire si c’était un acte illicite, ou (2) s’empresser de le faire si c’était une obligation qu’il a abandonné. Et si le péché était contre une créature (comme des gens), alors il doit s’empresser de s’en libérer, en cessant de l’affliger ou en recherchant son pardon.
  4. Détermination : à ne pas retourner de nouveau à ce péché dans l’avenir.
  5. Le repentir ne doit pas arriver aprés le temps où son acceptation est terminée, par la mort ou par le lever du soleil de l’ouest. Allah dit : « le Repentir est inefficace pour ceux qui commettent des péchés constamment jusqu’à ce que la mort vienne à l’un d’entre eux, il dit : En vérité je me repens maintenant. » Le prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue – a dit : « quiconque se repent avant le lever du soleil de l’ouest, Allah acceptera son repentir. » [Rapporté par Muslim]

Ö Allah, accorde-nous le repentir sincère et acceptez-le de nous, en vérité Tu es l’Audient, l’Omniscient.
 
Pour lire la suite de cet article >>> cliquez ici

0
Posted in Articles, Conférences - Prêches, Conversion, Enseignements, Hadith, Islam, Pratique de l'Islam, Rappels, Spiritualité | Leave a comment