Bismillah ar-Rahman ar-Rahim - بسم الله الرحمن الرحيم

Saint Coran

Les mérites de la lecture du Saint Coran

Allah  a dit: {Ceux à qui Nous avons donné le Livre, qui le récitent comme il se doit, ceux-là y croient.} (2/121)

Selon Abou Mousa al-ach’ari , le Prophète  a dit: « L’exemple du croyant qui lit le Coran est celui de l’orange, son odeur est bonne et son goût est bon. L’exemple du croyant qui ne lit pas le Coran et celui de la datte, elle n’a pas d’odeur et son goût est bon. L’exemple de l’hypocrite qui lit le Coran est celui de la plante aromatique, son odeur est bonne et son goût est amer. Et l’exemple de l’hypocrite qui ne lit pas le Coran est celui de la coloquinte, elle n’a pas d’odeur et son goût est amer ». (al-Boukhâri, Mouslim)

Le Prophète  a dit: « Celui qui récite une lettre du Livre d’Allâh a une bonne action, et la bonne action est multipliée par 10. Je ne dis pas que « Alif, Lam, Mim » est une lettre, mais « Alif » est une lettre, « Lam » est une lettre, et « Mim » est une lettre ». (At-Tirmidhi et Ibn Mâja avec une chaîne authentique)


 

Les mérites de l’apprentissage du Saint Coran

‘Othman  rapporte que le Prophète a dit: « Le meilleur parmi vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne ». (Al-Boukhâri et At-Tirmidhi)

Le Prophète  a dit: « Celui dont la poitrine ne contient point de Coran est comparable à une maison en ruine ». (At-Tirmidhi)

Abou Ad-Darda  a rapporté que le Messager d’Allah  a dit: « Celui qui retient par cœur les dix premiers versets de la sourate « Al-Kahf » (La caverne) sera préservé de l’Antéchrist ». Selon une autre version: « les dix derniers versets ». (Mouslim)

Le Prophète  a dit: « O Abou Dharr ! Saches qu’aller apprendre un verset du Coran est meilleur pour toi que de prier cent rak’a ». (Ibn Mâja)

Ibn Kathir rapporte que le fait d’apprendre le Coran et de l’enseigner est un signe de piété et du parfait. En étudiant le Coran, le croyant devient parfait en son âme, mais en l’enseignant, il participe à élever une autre âme au niveau du parfait. Ainsi, l’intérêt individuel se voit-il lié à celui collectif, à contre exemple de ceux qui restent indifférents et/ou qui cherchent à dévoyer les autres.


0
PDF Download    Envoyer l'article en PDF   

Comments are closed.